Flore intestinale : comment bien manger pour la préserver ?

Bonjour à tous ! Il y a quelques années, j’ai découvert de nombreuses études sur l’intestin, les bactéries et l’influence de la flore intestinale sur notre corps, notre mental et notre vie. Ces découvertes ont été parmi les plus surprenantes de ma vie.

  

Car elles démontrent que les bactéries (présentes dans notre intestin notamment) ont une influence sur la régulation de notre poids, sur le développement ou non de maladies chroniques ou mentales (comme la dépression).

  

Nous allons donc voir aujourd’hui pourquoi l’intestin est notre deuxième cerveau, comment les bactéries influencent notre santé et notre forme, et comment nous pouvons développer ces bonnes bactéries et soigner notre flore intestinale.

 


intestin bactérie

 

L’intestin : notre deuxième cerveau

 

Le corps humain est composé de deux cerveaux : l’un dans notre tête, l’autre dans le ventre. Ils se forment à partir de la même grappe de cellule lorsque nous sommes encore dans le ventre de notre mère. Ils se séparent plus tard en deux éléments : cerveau et intestin.

 

Après notre cerveau, c’est donc tout naturellement dans nos intestins que nous trouvons la plus grande concentration de neurones et connexions nerveuses. Les mêmes produits chimiques (hormones et neurotransmetteurs) sont à l’œuvre dans chacun des deux.

 

Cerveau et intestin sont connectés en permanence


Le système nerveux central est en permanence connecté avec notre tube digestif. Les chercheurs sont donc certains que la bonne santé intestinale est liée à la bonne santé mentale et émotionnelle.

 

En fait, c’est un peu comme si notre cerveau demandait à notre intestin si tout allait bien : si l’intestin va bien, le cerveau va bien en conséquence, et inversement !


Il est même prouvé que 95% de notre sérotonine est produite au niveau de l’intestin. Plus vous sécrétez de sérotonine, plus vous allez être “heureux”.

La sérotonine est appelée l’hormone du bonheur, car elle procure un apaisement et une sérénité sur le long terme, sans causer d’addiction.

Elle s’oppose donc à la dopamine, l’hormone du plaisir, qui est de courte durée et qui peut causer des addictions (le sucre est lié à la dopamine par exemple, comme la cocaïne ou l’alcool).

 

sérotonine intestin

 

L’importance des bactéries sur notre santé mentale et émotionnelle

 

A ce couple intestin / cerveau s’ajoute un troisième acteur : le microbiome intestinal.
En effet, notre corps est composé à 90% de bactéries, elles sont 10 fois plus nombreuses que nos cellules.

 

Les chercheurs se sont même rendus compte que les bactéries et l’équilibre bactérien impacteraient beaucoup plus notre santé que nos propres gènes. Ce qui est très intéressant, car contrairement à la génétique, nous pouvons manipuler et améliorer notre microbiome.

 

 

Mais comment les bactéries influencent telles notre santé ?

 

En fait, notre flore intestinale agit sur notre cerveau grâce à la sécrétion ou la libération de certaines molécules via nos connexions nerveuses ou sanguines.

Il y a donc une communication entre nos bactéries et nos deux autres cerveaux. Et la présence ou non de certaines bactéries va totalement influencer notre comportement et notre système nerveux central.

 

De plus, il faut savoir que 70% des cellules  composant le système immunitaire se trouvent dans l’intestin – et notre équilibre bactérien les impacte aussi.

 

Avec ses informations, vous comprenez que si nous ne soignons pas nos intestins et notre flore intestinale, cela va peut totalement bouleverser notre santé et notre forme générale !

 

Les études scientifiques prouvent cette relation de cause à effet.

 

Par exemple, l’Université de Californie a fait une étude très intéressante sur le sujet. Elle a sélectionné 45 femmes, les a divisé en 3 groupes. L’un recevait un yaourt probiotique (favorisant les bonnes bactéries) tous les jours, l’autre un yaourt non probiotique, et le dernier rien du tout.

 

Après 4 semaines, les scientifiques ont constaté que les femmes du premier groupe (yaourt probiotique) avaient un meilleur équilibre émotionnel.

 

Cette étude montre clairement que pour avoir un esprit sain et être plus heureux, mieux vaut avoir un microbiome intestinal en bonne santé. Mais il ne permet pas que cela : les bactéries influencent également notre poids et notre équilibre corporel !

 

flore intestinale

 

L’importance de la flore intestinale dans la régulation de notre poids

 

De nombreuses études scientifiques ont permis de mieux comprendre l’importance des bactéries dans notre équilibre corporel. Et surtout, elles ont démontré l’action et les répercussions d’une mauvaise flore intestinale.

 

Faible variété de bactéries

 

Des recherches ont ainsi montré que les personnes obèses ou en surpoids avaient une plus faible variété de bactéries que les autres.
Une autre étude sur les souris a également montré que cette faible diversité de bactéries entraînait un appétit plus grand. Ce qui les amenait à manger plus et à grossir.

 

De plus, une troisième étude, menée sur des souris jumelles, a démontré que la flore intestinale influençait totalement la prise de poids, même si les deux souris mangeaient la même chose !

 

Ainsi, le jumeau mince avait une flore intestinale diversifiée et saine, et le jumeau en surpoids, une flore déséquilibrée et peu diversifiée. En transplantant la flore déséquilibrée chez la souris mince, les scientifiques entraînaient une prise de poids chez celle-ci.

 

L’alimentation influence notre flore intestinale

 

Cette même étude a également montré un fait intéressant : le type d’alimentation affecte également la qualité de la flore intestinale. Ainsi, le transfert d’une bonne flore intestinale (avant prise de poids) permettait aux souris de rester mince.

 

Mais si les souris étaient nourris aux céréales et aux pizzas, le transfert de bonnes bactéries ne changeait rien. La flore intestinale devenait malsaine et déséquilibrée.

 

Enfin, une étude du British Journal of Nutrition a démontré que des suppléments en probiotiques permettaient aux femmes de perdre plus de poids. Un groupe de femme prenait un placebo et l’autre un complément probiotique. A la fin de l’étude, les femmes du second groupe avaient perdus (en moyenne) 2 fois plus de poids que les autres.

 

Je vous ai déjà parler des risques liés aux études scientifiques et des conflits d’intérêt qui peuvent exister dans un autre article.

Mais dans cette étude, impossible de voir un quelconque lien entre financement et entreprise de suppléments probiotiques : elle est irréprochable ! Pour les études sur les souris, c’est la même chose.

 

Grâce aux résultats de ces études, nous pouvons conclure que :

  • Notre alimentation impacte notre flore intestinale.
  • Impossible de perdre du poids sans un bon microbiome intestinal.
  • Les bonnes bactéries permettent de maigrir, les mauvaises nous font grossir – peu importe ce que nous mangeons !

 

probiotique

 

Comment soigner et améliorer notre micro-biote intestinal ?

 

Nous allons voir maintenant toutes les solutions pour développer un équilibre bactérien sain et le maintenir dans l’avenir.

 

Comme vous l’imaginez, beaucoup passent par l’alimentation, mais pas seulement. Corps et esprit sont liés, les bactéries ne font pas exception, elles sont une partie essentielle de notre corps.

 

Limiter fortement le sucre et les aliments industriels

 

Le plus important quand nous souhaitons développer des bonnes bactéries et un microbiome sain est de limiter les aliments industriels, transformés et remplis de sucres.

 

Comme les cellules cancéreuses, les mauvaises bactéries se nourrissent de glucoses. Et en plus, réduire le sucre permet de perdre de la masse graisseuse !

 

Pour vous donner une idée des dangers du sucre sur notre flore intestinale, une étude scientifique a mesuré le nombre de variétés de bactéries présents dans l’intestin d’un étudiant avant et après un régime à base de produits McDonald (uniquement). Après 10 jours, le nombre est passé 3 500 espèces différentes à moins de 1 300 (quasiment 3 fois moins).

 

Le sucre nourrit également les mauvaises bactéries. Il peut provoquer une inflammation de l’intestin (notre deuxième cerveau). Ce qui peut provoquer des maladies auto-immunes, des dépressions, des allergies, etc.

 

Les faux-sucres ne font pas exception : ils modifient l’équilibre bactérien et nourrissent des mauvaises bactéries.

 

Ce sont elles que les chercheurs identifient dans le corps des souris en surpoids par exemple. Elles les font grossir peu importe ce qu’elles mangent).

 

Les chercheurs estiment que la différence entre ceux qui prennent facilement du poids et les autres se joueraient principalement autour de la qualité de notre flore intestinale.

 

sucre mauvaise flore intestinale

 

Inclure des aliments probiotiques

 

Un autre bon moyen pour développer des bonnes bactéries et leur diversité est de consommer des aliments probiotiques comme :

  • Le kéfir,
  • La choucroute non pasteurisée,
  • Le tempeh,
  • Le kimchi,
  • Le kombucha,
  • Les cornichons,
  • Les yaourts à base de lait fermenté ou probiotiques (les yaourts industriels sont à oublier) ou certains fromages.

 

D’autres aliments peuvent être considérés comme bons pour notre microbiome intestinal comme :

  • L’ail (il agit comme un antibiotique en général mais est bénéfique aux bonnes bactéries),
  • Le chocolat noir plus de 70%,
  • Les patates douces ou les bananes,
  • Le vinaigre de cidre non pasteurisé (à ajouter à vos vinaigrettes),
  • Les artichauts et les asperges.

 

ail flore intestinale

 

Avoir une alimentation ancestrale, saine et variée


Adopter une alimentation saine et ancestrale
  est un excellent moyen pour avoir un bon équilibre bactérien. Pour cela, il faut cependant veiller à consommer une large variété de légumes et de fruits (riches en enzymes et vitamines), mais aussi d’autres aliments.

 

En apportant de la diversité dans votre alimentation, nous allons également apporter une grande variété de bactéries différentes.

 

Essayer le jeûne (intermittent)

 

J’en ai déjà parlé dans ce guide sur le Jeûne Intermittent. Lorsqu’on est à jeun, nos cellules vont se replier sur elles-même. Et le corps va profiter de ce moment pour faire le ménage en supprimant les cellules déficientes.

 

Il se passe la même chose avec nos bactéries !

 

Lorsque nous sommes à jeun, cela laisse le temps aux bactéries pour faire le ménage dans leurs rangs. Elles vont donc s’attaquer aux mauvaises bactéries.

Ce qui a un effet très positif sur notre flore intestinale : la variété et diversité de bactéries présentes va même augmenter.

 

Pratiquer la méditation ou la gratitude

 

Car cela va apaiser notre cerveau et notre intestin. Par conséquent, nous allons produire des hormones bénéfique pour notre santé mentale et physique (la sérotonine). Ce qui va également impacter la qualité de notre flore intestinale.

 

Conclusion :  il faut prendre soin de sa flore intestinale

 

Si vous cherchez à avoir une meilleure forme physique et mentale, se préoccuper de la bonne santé de nos intestins et de notre microbiome intestinal est essentiel.


Comme nous l’avons vu, sans cet équilibre bactérien, il est quasiment impossible de perdre du poids ou de maintenir un poids d’équilibre. Mais cela devient aussi dangereux pour notre santé, notre niveau d’énergie et de bonheur.

 

J’espère donc que cet article vous a permis d’y voir plus clair. Mais aussi qu’il vous aidera à développer un microbiome intestinal sain et harmonieux !

 

Quelques études (en anglais) :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3448089/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2919277/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25470548

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.