Fiez vous à vous et non pas aux études sur la santé : expérimentez, testez et écoutez votre ressenti !

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, j’aimerais aborder avec vous le sujet des études sur la santé, mais surtout de l’importance des tests, de l’écoute de soi et du ressenti. Je tiens à préciser que je m’inspire en partie d’un article en anglais de Steve Pavlina (cliquez ici pour le consulter).

Je vais donc vous énoncer 3 de ses 4 raisons sur pourquoi il ne faut pas se fier aux études sur la santé, tout en vous confiant mon point de vue et ma propre philosophie sur l’expérimentation et le bon scepticisme !

 

Les auteurs de ses études servent un but ou des idées

 

Quand une nouvelle étude sur la santé, ou tout ce qui s’en rapproche (nutrition, sport, médicaments, etc.), il est important d’avoir en tête qu’elle va servir un but, une idée, dans plus de 90% des cas.

 

Comme l’a dit Mark Twain : « Prenez d’abord connaissance des faits, et ensuite vous pouvez les déformer à votre guise. »

 

Des médecins vont débuter leur livre en vous expliquant dans l’introduction en quoi les autres ont tord et eux raison. Les magazines de santé ne vous révèleront pas qu’elles sont détenues par des entreprises de complément alimentaires ou de l’agro-alimentaire. Les informations télévisés ou les spécialistes présents ne vous dévoileront pas qu’ils sont sponsorisés par des entreprises pharmaceutiques ou de l’agro-alimentaire, idem pour les médecins ou chercheurs à l’origine de certaines études. Même cas avec les responsables des organismes de santé, qui quittent leurs postes dans le public pour rejoindre des entreprises du privé, dont ils devaient approuver les médicaments ou les produits.

 

Nous pourrions passer notre temps à chercher les coupables, les solutions, etc. Mais je pense que nous avons mieux à faire.

Sans dire que tous sont pourris, l’idée est qu’il faut se méfier de ce que les études, médecins, organismes, ou autres experts mettent en avant. Notre esprit critique doit toujours être en alerte.

 

Dans mon cas, j’essaie de toujours m’intéresser à l’émetteur de l’étude en question, si elle provient d’une université prestigieuse, que les financements sont clairs et que les faits se croisent avec d’autres études… Généralement, c’est que c’est un très bon signe !

 

On ne vous dit jamais toute la vérité

 

Quand vous entendez parler d’une nouvelle étude de santé, ou sur tel ou tel produit, que ce soit à la télévision, sur les réseaux sociaux ou dans un journal, soyez toujours très sceptique.

Demandez-vous qui l’a commandé, directement ou indirectement. Et ayez toujours à l’esprit que vous n’entendrez probablement jamais parler des autres études, commandés ou non par la même organisation, qui ont montrés que le produit ou la pratique étaient dangereuses !

J’en reviens donc au point précédent : toujours s’intéresser à l’émetteur de l’étude, faire confiance au maximum à son esprit critique et aux organisations ayant des buts et financements clairs !

 

Vous êtes une personne unique

 

Fiez vous au maximum aux études ayant un groupe test d’une taille raisonnable, avec un effet et des résultats probants et large ! Car une étude avec une faible quantité de participants ou démontrant un faible résultat ou effet ne va pas forcément s’appliquer à vous. Car vous êtes unique, pas seulement par votre corps et votre génétique, mais par votre mode de vie, ou votre environnement.

Il y a une grande différence entre un homme citadin, blond, aux yeux bleus, végétarien, marié et père de deux enfants, et vous, ou une femme brune, aux yeux marrons, célibataire, vivant à la campagne.

Si vous sautez d’une falaise, vous allez très probablement mourir. Si vous vivez à la campagne, vous avez moins de risques de mourir de la pollution. Si vous mangez des produits sains, bruts et bio, vous avez moins de chances de mourir d’une maladie cardiovasculaire. Mais si vous consommez tel produit vanter par une étude de santé pour un effet léger avec une précision très faible, pensez-vous que cela peut s’appliquer à vous ?

 

Ma philosophie est donc : nous sommes uniques, mais des lois générales s’appliquent à nous. Cherchons ses “lois générales”, appliquons les, testons les, modifions les en fonction de notre ressenti, de ce qui nous arrive et ne soyons pas victime des nombreuses études contradictoires vantés en permanence !

Soyons des bons sceptiques avec un bon esprit critique.

 

écoute de soi

 

Découvrez, testez, expérimentez sur vous : la meilleure étude sur la santé !

 

Je vais reprendre la conclusion du point précédent : soyez des bons sceptiques et ayez un bon esprit critique.

 

Être un bon sceptique, c’est utiliser son scepticisme naturel de la bonne manière pour améliorer sa vie. C’est-à-dire que quand vous découvrez une nouvelle information pratique, vous essayez de la mettre en place dans votre vie en la testant pendant un certain temps, et vous noter les effets sur votre corps ou votre vie.

C’est, en gros, la démarche d’une étude scientifique mais appliquer à votre personne ! Comme dis précédemment, vous êtes unique, alors rien de mieux que de tester une méthode sur vous pour être sûr des résultats.

Bien sûr, faites attention à ce que la méthode que vous testez ne soit pas risqué pour votre vie : pour reprendre l’exemple précédent, vous pouvez être certain que sauter d’une falaise va entraîner votre mort.

Mais si vous testez le jeûne intermittent en ayant pas de problèmes ou contre indications sérieuses (obésités, maladies, enceintes, etc.), vous avez peu de risques d’avoir des complications. Idem si vous testez une nouvelle méthode pour être moins stressé et mieux contrôler vos pensées (la méditation par exemple !) ou pour être plus heureux (éprouver de la gratitude), ou pour avoir plus confiance en vous et faire des rencontres amicales !

 

Avoir un bon esprit critique vient en complément : quand vous découvrez une nouvelle méthode ou de nouvelles informations, creusez ! Surtout si cela a un rapport avec votre alimentation, le sport ou le bien-être. Cherchez d’autres études sur le sujet, des articles ou des vidéos, regarder les sources de celles-ci si elles sont disponibles, etc. Intéressez-vous aux autres informations disponibles sur le site en question.

 

Mais n’oubliez pas de vous fier à votre instinct et de ne pas hésiter à tester ! Certains informations sont inédites et vous ne souhaiteriez pas passer à côté.

 

Au final, il est important de savoir se faire confiance au maximum, écoutez votre corps, votre ressenti. Avez-vous vraiment besoin d’une étude pour savoir ce qui est mauvais pour votre santé ? Que manger trop sucré, trop de produits industriels, trop de mauvais gras est néfaste pour vous ? Que fumer est une dangereuse habitude ? Votre ressenti face à votre corps ou après avoir monter les escaliers, sur votre niveau d’énergie, de concentration ou de volonté de tous les jours, tout ça sont autant d’indices sur votre état de santé et de forme !

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *