Comment les graisses sont-elles brûlées et évacuées ?

Comment les graisses disparaissent-elles ? Comment notre organisme les évacuent et les consument ? Comment utiliser ces mécanismes naturels pour brûler plus de graisses et être en meilleure forme ?

Cherchant moi-même à l’atteindre ainsi qu’une meilleure santé, je me suis aperçu qu’une meilleure compréhension du fonctionnement de notre organisme permet souvent de faire les bons choix pour atteindre ces objectifs !

Cet article se base en partie sur les travaux des scientifiques australiens Ruben Meerman et Andrew Brown (Université de Galles du Sud), qui ont répondu à une question qui peut paraître un peu inutile : que devient la graisse qui “fond” pendant l’exercice ou à la suite d’un changement d’alimentation ?

 

perdre du ventre

 

Comment le gras quitte-t-il notre corps ?

 

Si elle paraît assez futile au premier abord, quand on veut perdre du poids ou perdre du ventre, répondre à cette question peut être très intéressant !

Car certains pensent que la graisse disparaît magiquement quand on fait de l’exercice ou avec un régime minceur (inefficace bien souvent). Ou que le gras se transforme en muscle, ou d’autres pensent qu’elle est évacuée quand nous allons aux toilettes.

Ou bien, et c’est l’explication admise bien souvent : le gras se transforme en énergie ou en chaleur, et disparaît. Pour la plupart des scientifiques, diététiciens et coachs sportifs, c’est ce qu’ils pensent.

 

Or, il existe une loi : la loi fondamentale de conservation de la masse (“rien ne se perd, rien ne se gagne, tout se transforme”), bien connue des physiciens comme l’est Ruben Meerman. Cette loi veut que la masse reste identique même en cas de transformation chimique d’un élément.

Selon Ruben, si les graisses se transformaient vraiment seulement en énergie, nous devrions dégager autant d’énergie d’une bombe atomique lorsque nous maigrissons, selon le fameux e=mc² ! Impossible, bien sûr. Il y a donc une autre explication.

 

Que deviennent les molécules de graisses ? En quoi se transforment-elles ?

 

Quand nous consommons trop de calories et surtout trop de sucres, notre corps transforme le glucose (la forme du sucre une fois digérée et l’énergie utilisée par notre corps) en trop dans le sang en graisses. Cette graisse est stockée dans les cellules “adipocytes” sous forme de molécules, les triglycérides. Ces molécules sont des chaînes de carbone : c’est à dire qu’elles sont constituées d’atomes de carbone C portant des atomes d’oxygènes O et d’hydrogène H. Ce qui donne la formule suivant : C55 H104 O6.

 

Dans leurs travaux, Ruben et Andrew ont montré exactement ce qui se produit lorsque le gras quitte notre organisme :

Quand nous ne mangeons pas suffisamment pour répondre à notre demande d’énergie, le corps se met à casser le gras pour le transformer en énergie. C’est ce qui se produit quand nous sommes à jeun par exemple : notre corps sécrète une hormone, le glucagon, pour casser les cellules graisseuses et les utiliser comme énergie (glucose dans le sang).

Idem quand nous faisons du sport, une fois le glucose du sang et des réserves (foie/muscles) consommés, le corps va utiliser nos graisses pour fonctionner.

 

comment perdre du ventre

 

Comme dit plus haut, le gras ne disparaît pas en énergie : il est utilisé comme énergie. C’est grâce à l’apport en oxygène, et par des mécanismes complexes, que nous pouvons utiliser cette énergie. L’apport en oxygène extérieur (par l’inspiration) permet de casser les chaînes de carbone du gras, ces chaînes se scindent pour former des molécules de CO2 et de H2O (eau).

Les molécules de CO2 et une partie des molécules d’H2O seront expirés par les poumons, sous forme de dioxyde de carbone et de vapeurs d’eau donc. Le reste des molécules d’H2O seront évacués par les autres systèmes de notre organisme (urines ou selles).

Les graisses sont donc exhalées par nos poumons, après nous avoir servis d’énergies pour fonctionner.

 

Respirer plus pour maigrir plus ?

 

Respirer ne fait maigrir que de 203 grammes par jour si on a une activité sédentaire, alors que manger reconstitue plus rapidement nos réserves de graisses. Partant de ce constat, nous pourrions nous dire qu’il suffit que s’asseoir sur une chaise, de respirer à fond pour maigrir… Malheureusement, ce n’est pas le cas ! Si vous tentez de respirer plus pour favoriser l’apport en oxygène et donc la perte de graisses, vous risquez de provoquer une hyperventilation, des vertiges, des palpitations et peut être une perte de connaissance.

Impossible de rester assis sur sa chaise pour maigrir. La seule solution reste l’activité sportive : car elle augmente réellement nos besoins en oxygènes. Les poumons exhalent plus de graisses : 48 grammes pour une heure de jogging par exemple.

 

Mais faire du cardio à moyenne intensité comme le jogging n’est pas le plus efficace, car vous consommez surtout le glucose de votre sang et de vos réserves, puis de l’eau et des muscles : le corps n’a pas le temps de détruire les cellules adipeuses pour les transformer en énergie. Vous respirez plus, certes, donc vous évacuez plus facilement des graisses (ce que nous avons vu). Mais par contre, les quelques graisses éliminées seront vite reconstitués par l’alimentation et surtout, la masse musculaire est usée, dégradée, par l’effort de moyenne intensité.

Heureusement, notre corps possède un magnifique mécanisme pour brûler la graisse.

 

graisses

 

L’hormone de croissance : le véritable brûle-graisse

 

Lorsque nous faisons un effort très intense, que nous sommes à jeun plus de 12 heures, ou que nous pratiquons le jeûne intermittent avec assiduité, notre corps se met à produire une hormone exceptionnelle : l’hormone de croissance.

 

L’hormone de croissance mixé avec un apport en oxygène extérieur permet de détruire le gras ! Pour 10 kilos de gras, il vous faudra inspirer 29 kilos d’oxygènes pour aider les hormones à brûler les graisses.

C’est un cercle vertueux au final : plus vous faites du sport intense, plus vous produisez de l’hormone de croissance et plus vous respirez, ce qui vous permet de brûler encore plus de graisses et d’encore mieux les évacuer !

 

Nous sommes naturellement construit pour constituer des réserves de graisses quand nous mangeons, et pour les utiliser quand nous jeûnons ou quand nous faisons un effort. C’est le cycle normal et naturel de notre organisme, et ce cycle s’exprime par nos hormones et notre fonctionnement.

 

perdre du poids naturellement

 

Comment perdre du poids naturellement ?

 

Vous l’avez donc compris, les graisses sont évacuées par la respiration, via l’oxygène qui rentre quand nous inspirons, et qui permet par des mécanismes complexes, de casser les cellules graisseuses en molécules de dioxyde de carbone qui seront expirés par les poumons, et en eau qui sera rejetés par les urines et les selles.

 

S’il est impossible de respirer plus volontairement, le sport et le fait d’être en mouvement permet de naturellement nous faire respirer plus. C’est la fameuse respiration qui s’accélère quand on fait de l’exercice. Cette respiration permet de faire rentrer plus d’oxygène dans nos poumons pour faire fonctionner notre corps en mouvement, mais nous permet aussi d’évacuer les graisses transformées en énergie via l’expiration.

Le sport intense et le jeûne intermittent font sécréter plus d’hormones de croissance, une hormone qui au contact de l’oxygène permet de détruire encore plus de gras.

 

De ce constat, voilà mes conseils pour perdre du poids et brûler de la graisse naturellement :

 

Adopter une alimentation saine, ancestrale et vivante

 

Impossible de perdre du poids et de brûler de la graisse, si nous n’avons pas une alimentation qui le permet. La majorité des résultats se joue dans l’assiette.

Une alimentation saine, ancestrale et vivante consiste à manger principalement des légumes et des fruits, ainsi que des bonnes graisses (oléagineux, fruits gras) et des bonnes protéines (œufs, poissons gras, volailles et viandes de qualité), et parfois quelques bons glucides (légumineuses, patates douces, céréales complètes).

Abandonner les aliments industriels et transformés, comme les pâtes blanches, le riz blanc ou le pain blanc, est essentiel pour pouvoir brûler des graisses.

  

Pour en savoir plus : Régime paléo : retour à une alimentation saine et naturelle ?

 

Grâce à cette alimentation, vous allez brûler naturellement des graisses et pouvoir les utiliser comme énergie : faire du sport et respirer plus vous aidera à les éliminer encore plus facilement. Une bonne alimentation et un corps en mouvement sont la clé de la réussite!

 

Faire du sport intense fréquemment

 

Pratiquer des séances de sport intenses vous permettra à la fois d’utiliser plus d’énergie à l’instant T, de respirer plus et donc de brûler plus de graisses.

De plus, cela mobilise énormément vos muscles et votre organisme : votre corps aura besoin d’énergie pour réparer les muscles après l’effort. Vous allez donc augmenter votre métabolisme de base, si vous mangez normalement sans vous priver, vous allez donc naturellement créer un déficit calorique tout au long de votre journée et de votre semaine – vous permettant de consommer plus de graisses et de sécher naturellement.

 

En savoir plus : Séances d’endurance contre séances intensives : lesquelles privilégier pour une meilleure forme physique ?

 

Se mouvoir le plus possible chaque jour

 

Marcher et bouger le plus possible chaque jour : en plus d’augmenter votre dépense énergétique, cela vous fait respirer plus. Une meilleure respiration permet d’évacuer les graisses.

 

Essayer le sport à jeun

 

Comme nous l’avons vu, il existe deux façons pour produire plus d’hormones de croissance : faire du sport et être à jeun. Si vous faites du sport à jeun, que vous poussez votre organisme au maximum avec des séances très intenses, vous allez sécréter énormément d’hormones de croissance et vous allez devoir respirer énormément.

Hormone de croissance + oxygène = graisses brûlées !

Surtout que cela va augmenter encore plus votre métabolisme de base sur le long terme. Des exercices excellents à jeun pour augmenter le rythme cardiaque, respirer plus et brûler des graisses sont : le sprint ou la course par intervalle, ainsi que la corde à sauter et les entraînements HIIT (voir cet article pour en savoir plus). Le gainage est excellent à jeun également, à faire en début de séance pour bien stimuler la zone du ventre et cibler plus facilement les graisses résistantes (cliquez ici pour en savoir plus).

 

Attention cependant : testez le sport à jeun et voyez si cela fonctionne sur vous. Soyez vigilant : si vous avez des mauvaises sensations pendant l’effort, mieux vaut arrêter.

 

Essayer et pratiquer le jeûne intermittent

 

Le Jeûne Intermittent est excellent pour brûler les graisses naturellement. En fait, c’est comme ça que notre corps a été conçu : pour être à jeun une grosse partie de la journée et pour manger le reste du temps.

 Nos gènes et notre corps n’ont pas évolué depuis le Paléolithique. Nous devrions fonctionner et nous alimenter comme les chasseurs-cueilleurs de cette époque. Et nos ancêtres n’avaient pas la possibilité de manger à tout heure du jour et de la nuit, ni le loisir de s’accorder le trio : petit-déjeuner, déjeuner et dîner. Ils mangeaient quand ils pouvaient, ce qui impliquait de large moment de jeûne. Notre corps est donc dessiné pour alterner période de jeûne et période d’alimentation.

 


Pour en savoir plus : Comment le jeûne intermittent peut vous aider à perdre du poids naturellement ?

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.