Comment arrêter le sucre ? Explications, conseils, défi 30 jours !

Un des plus grand maux de notre société moderne est la surabondance de sucre dans notre alimentation. Arrêter le sucre devient une urgence. Car aujourd’hui, le sucre raffiné et les farines blanches sont sur-présents :

  • Les produits industriels et transformés contiennent toujours des quantités de sucres affolantes, sous des noms divers et variés : sirop de glucose, de fructose, de glucose-fructose, etc. Ils sont partout !
  • Les farines blanches et ses dérivés : on les considère comme à la base de notre alimentation, ces fameux « féculents » qui nous voudraient du bien, mais qui possèdent un Index Glycémique bien trop élevé.

 

Car c’est bien un point qui permet de bien les reconnaître, ces aliments trop sucrés qui nous font du mal : l’Index Glycémique, dont je vous ai déjà conté l’intérêt sur ce blog, montre parfaitement quels aliments notre corps supporte ou non.

 

En effet, si un aliment possède un IG bas ou moyen, c’est que notre corps le « comprend » : il reconnaît l’aliment et sait l’analyser, il pourra ainsi bien le digérer et en retirer les nutriments essentiels.

Plus un aliment est naturel, brut ou peu transformé, mieux notre corps réagit : ils ont un IG bas ou moyen, comme pour les tomates, les bananes ou les avocats.

 

Au contraire, les aliments transformés et industriels, les farines blanches, possèdent un IG élevé : les pâtes blanches, pizza, confiseries et autres gâteaux font exploser notre glycémie.

En bref, notre corps secrète énormément d’insuline pour gérer ces aliments qu’il ne reconnait plus. Cette hormone provoque le stockage accru du sucre en gras, ainsi que divers troubles inflammatoires, qui à long terme peuvent produire des effets désastreux : surpoids, maladies cardiovasculaires, dépression, cancer.

 

arrêter le sucre

 

Ils sont donc mauvais et pour notre santé, et pour notre épanouissement personnel. Car le sucre est une drogue : il provoque l’addiction, et comme une drogue, il détruit notre bonheur à long terme !

Ces aliments trop sucrés font peser de gros dangers sur notre santé, notre bien-être et notre épanouissement personnel. Alors dans cet article, nous allons répondre à trois questions majeures :

  • Pourquoi les aliments sucrés et industriels sont si dangereux pour notre santé ?
  • Pourquoi le sucre est si néfaste à notre bien-être et notre épanouissement personnel ?
  • Et surtout, comment vous pouvez arrêter ces aliments sucrés et industriels ?

A la fin, on parlera également de ce petit défi 30 jours qui permet d’arrêter le sucre ! Et si vous êtes impatient, vous pouvez cliquer dans le sommaire sur la catégorie qui vous intéresse le plus :

 

Pourquoi les aliments sucrés et industriels sont si dangereux pour notre santé ?

 

Le premier danger, et il est assez bien connu, est que le sucre nous fait grossir. Car consommer des aliments sucrés va perturber notre glycémie (le taux de sucre dans le sang), ce qui provoque une production accrue d’insuline, l’hormone qui transforme le sucre en graisse.

 

Nous allons donc stocker beaucoup plus de graisses que naturellement, cela va provoquer une prise de poids à long terme. De plus, ces graisses vont avoir tendance à se stocker autour de nos organes, c’est ce qu’on appelle les graisses viscérales. Elles vont créer des complications et des maladies avec le temps : les maladies cardio-vasculaires. Ces graisses perturbent le fonctionnement naturel de nos organes !

 

En plus de ça, une augmentation de cette glycémie trop fréquente créée des pics d’insuline à répétition, ce qui peut causer le diabète à moyen / long terme !

 

Enfin, manger trop de sucre trop souvent peut aussi amener à développer des maladies dégénératives, comme le cancer. Les cellules cancéreuses raffolent du sucre, elles se nourrissent de glucoses.

Et les déchets créés par la consommation d’aliments industriels et sucrés vont provoquer petit à petit des désordres dans notre organisme, pouvant mener aux développements de cancers également.

 

Vous l’avez donc bien compris, consommer trop de sucre détériore notre santé progressivement. Au départ, c’est simplement notre forme et notre énergie qui sont touchés : prise de poids, fatigue, léthargie, manque de concentration, de volonté, etc.

A la fin, c’est notre santé et notre vie même qui est impactée. Car une alimentation trop sucrée, un régime occidental moderne, peut provoquer l’apparition de maladies graves.

 

arreter le sucre

 

Pour rajouter à l’addition déjà salée (sucrée ?), cette alimentation va également impacter considérablement notre bien-être, notre état d’esprit et donc notre épanouissement à long terme. Vous ne me croyez pas ? Découvrez les effets pernicieux du sucre sur notre mental :

 

Pourquoi le sucre est si néfaste pour notre bien-être et notre épanouissement à long terme ?

 

Premièrement, comme nous l’avons vu plus haut, une consommation trop grande de sucre cause une fatigue accrue, un manque de concentration, de volonté et de motivation. Ces symptômes sont la conséquence des pics d’insuline, eux-mêmes provoquant des crises d’hypoglycémie après chaque repas sucré.

 

Votre énergie varie donc fortement fluctuée au cours de la journée, ce qui périodiquement mine votre concentration, vous fatigue et vous fait perdre volonté et motivation. Nous serons d’accord, vous et moi, que ces effets ne vous aideront pas à avancer et progresser dans vos projets.

 

A l’inverse, une alimentation non sucrée, saine et ancestrale, vous permet d’acquérir les bons nutriments et d’avoir une glycémie stable tout au long de la journée. Vos niveaux d’énergie sont réguliers, vous n’êtes pas fatigués et vous restez motivé ! D’autant que votre corps reçoit le bon carburant pour fonctionner : vous serez davantage dynamique chaque jour !

 

Vous conviendrez également qu’il est plus aisé d’avancer sur des projets, d’être de bonne humeur et de trouver la motivation pour s’accomplir quand nous avons la pleine capacité de nos moyens physiques et que nous sommes en bonne santé ! C’est le petit plus physique que notre mental a besoin.

Alors certes, l’insuline ou la prise de poids expliquent en partie ces symptômes négatifs. Mais il existe aussi une autre raison, beaucoup plus insidieuse et dangereuse :

 

supprimer le sucre

 

Le sucre est une des pires drogues et nous sommes encouragés à la consommer !

 

Le sucre est une substance qui provoque une addiction incroyable. Elle est bien plus puissante que l’addiction à la cocaïne par exemple !

 

Pour vous le prouver : au CNRS de Bordeaux, une étude a été réalisée par Serge Ahmed (directeur de recherche CNRS et neuroscientifique) et son équipe. Ils ont proposé à des rats un choix simple : recevoir une injection de cocaïne liquide directement dans le sang ou boire de l’eau sucrée.

Résultat ? Les rats préfèrent le sucre à la cocaïne ! Une belle preuve pour les scientifiques du CNRS que l’addiction au sucre est bien réelle, et surtout très puissante.

 

Pour l’humain, l’addiction au sucre ne peut que nous rendre malheureux, durablement. Car le sucre, comme beaucoup de substances et de drogues, mène à l’addiction à cause de la dopamine.

Car quand vous consommez du sucre, votre cerveau secrète de la dopamine. Or, plus vous consommez fréquemment du sucre, plus vous aurez besoin d’une dose de plus en plus grande pour être satisfait… jusqu’à devenir totalement tolérant à la substance.

Ensuite, les neurones se mettent à mourir. C’est la seconde étape après la tolérance : l’addiction.

 

Les doses de dopamine ne mènent pas au bonheur. Ce sont des plaisirs à court terme, qui vont nous détruire à long terme. Plus vous sécrétez de dopamine, moins vous allez sécréter de sérotonine – communément appelée hormone du bonheur.

Ainsi l’addiction au sucre, en plus de détruire vos neurones et vos capacités à recevoir du plaisir, va en plus détruire votre bonheur à long terme.

Vous êtes malheureux, sans savoir pourquoi ? Une des raisons est peut être une addiction au sucre, cachée.

 

Et cette addiction va renforcer les effets négatifs relatifs à notre santé. Car en cherchant une dose toujours plus grande, nous allons nous mettre à consommer toujours plus de produits sucrés. Ce qui entraîne une prise de poids, des dommages sévères et des risques accrus de développer des maladies dangereuses.

 

Il est donc urgent de supprimer au maximum le sucre raffiné, les farines blanches et les aliments industriels de notre alimentation.

L’objectif ? Être en bonne santé et pour pouvoir être heureux, tout en s’accomplissant et en étant épanoui dans notre vie ! L’énergie et la vitalité sont intimement lié : si vous voulez réussir vos projets, l’alimentation est le nerf de la guerre.

 

Pour aller plus loin sur le sujet du plaisir et du bonheur, vous pouvez consulter également cet article sur la dopamine et la sérotonine : Dopamine contre Sérotonine : pourquoi le plaisir est l’ennemi du bonheur ?

 

arreter le sucre bienfait

Comment arrêter le sucre : supprimer les aliments sucrés et industriels ?

 

Alors comme précisé dans l’introduction de cet article, arrêter le sucre ne consiste à bannir de notre alimentation divers aliments et produits :

  • Les aliments considérés comme « sucrés » : gâteaux, confiseries, sucreries, pâtisseries, sucre blanc, etc.
  • Les produits industriels et raffinés, comme les plats préparés ou les fastfoods, ainsi que la plupart des produits packagés de nos supermarchés.
  • Les farines blanches et ses dérivés : pain blanc, pâtes blanches et même le riz blanc (sauf le riz basmati). Eviter les céréales trop transformées, comme le blé, et préférez les céréales complètes.

 

Un excellent moyen de reconnaître les aliments mauvais pour votre santé est de consulter son Index Glycémique et sa Charge Glycémique – deux excellents indicateurs. Vous pouvez également retourner la boîte que vous vous apprêtez à acheter au supermarché :

Regardez la quantité de sucres ajoutés, repérez les sucres cachés : les sirops de fructose, glucose ou maltose, etc. Car quand il s’agit de ne pas faire apparaître le mot « sucre » en premier sur la liste des ingrédients, les industriels sont pleins de ressources !

 

Tous ces aliments sont à supprimer et bannir de notre alimentation quotidienne. Réservons les pour des “repas de triche”, des occasions spéciales où nous pouvons nous lâcher, comme au restaurant avec des amis ou des repas de famille.

 

Pour vous aider à supprimer les aliments sucrés et remplacer les mauvais glucides de votre alimentation, découvrez les alternatives aux aliments sucrés et industriels, ainsi que quelques actions pour vous aider à arrêter le sucre :

 

farine blanche

 

Par quoi remplacer les aliments sucrés ? Les alternatives au sucre et aux mauvais glucides

 

Supprimer le pain blanc

 

Il est très répandu dans notre alimentation, produit phare de la gastronomie française, pourtant c’est un des pires glucides.

La farine blanche possède un index glycémique très élevé. Elle est ainsi très néfaste pour notre santé.

Le blé a été tellement modifié au cours des siècles, qu’il est désormais un produit quasiment industriel par nature ! A noter que plus une farine est moulue, plus elle devient mauvaise pour notre glycémie.

 

Si vous voulez arrêter le sucre définitivement, n’hésitez donc pas à supprimer le pain de votre alimentation.

Je n’achète plus de baguette depuis plusieurs années et je me porte très bien. Vous pouvez également remplacer le pain blanc par des pains à base de céréales complètes. Ils ont un IG plus faible et sont meilleurs pour votre santé !

 

supprimer le pain

 

Remplacer vos pâtes par des versions complètes ou par des légumes

 

Issus de la farine blanche comme la fameuse baguette, les pâtes présentent les mêmes risques pour notre santé et notre ligne.

Pour avoir une meilleure forme, vous pouvez donc vous tourner vers les pâtes complètes. Ou pour une version peu calorique, vous pouvez les remplacer par des lamelles de légumes :

Avec une mandoline ou simplement votre épluche légume, vous pouvez découper des longues lamelles de courgettes, aubergine ou poivrons. Vous n’avez plus qu’à les faire bouillir ou les faire revenir dans une poêle, puis à ajouter une sauce maison, et vous avez un plat savoureux !

 

Changer de variété de riz

 

Comme le pain blanc, le riz blanc ou industriel est très mauvais pour la santé. Quand on veut arrêter le sucre, il est donc primordial de le bannir de nos placards et de se tourner vers des alternatives plus saines.

Le riz basmati (même s’il est blanc) et le riz complet sont excellents par exemple.

Ils ne perturbent pas notre glycémie et apportent beaucoup d’excellents nutriments à notre organisme !

 

Varier vos apports en glucides : légumineuses, patates douces et autres céréales méconnus !

 

Il existe de nombreuses céréales ou bons glucides à consommer pour varier votre alimentation : boulghour, quinoa, patates douces, lentilles, pois chiches, etc.

Vous pouvez les consommer de nombreuses manières, comme le riz ou les pâtes. Ils ont souvent un IG ou une CG assez basse ou moyenne.

 

alternative au sucre

 

Consommer autrement vos pommes de terre

Beaucoup de variétés de pommes de terre, quand elles sont produites localement et bio, ne sont pas mauvaises pour notre santé. Elles se marient parfaitement avec la raclette et la charcuterie notamment… Enfin bref, je m’égare !

 

Les fameuses patates restent un produit plutôt naturel et ancestral. Cependant, elles peuvent perturber notre glycémie et nous faire sécréter beaucoup d’insuline en fonction de leur préparation et cuisson.

Il n’existe donc qu’une seule bonne façon pour les consommer sans trop d’impact : bouillie et avec la peau. Il faut donc vraiment privilégier les variétés bios et sans pesticides.

 

Même avec cette cuisson, elle garde un IG et CG moyen. Elles doivent donc être consommés en de rares occasions. Il est important de les limiter quand on veut arrêter le sucre. Car les consommer trop souvent devient une alternative malsaine au sucre raffiné : cela entretient le “démon sucré” dans notre esprit.

 

Sucrer avec du miel

 

Si vous êtes amateur de café ou de thé, vous aimez peut-être ajouter une petite cuillère de sucre. Le sucre blanc, comme vous l’imaginez, n’est vraiment pas conseillé. Vous pouvez le remplacer par une cuillère de miel, si possible du miel bio et produit localement.

Petit conseil : ajoutez votre cuillère de miel quand votre boisson est à bonne température. C’est à dire quand vous pouvez la boire sans vous brûler. Cela permet de conserver les bienfaits du miel.

 

Choisir le chocolat noir plus de 75%

 

Le chocolat, c’est bon. Le chocolat, c’est délicieux. Mais tout les chocolats ne sont pas bons pour votre santé et votre forme. Les meilleurs sont les chocolats noirs à plus de 75%.

Personnellement, je suis amateur du chocolat 85% ou 90%. Je consomme toujours un ou deux carreaux après mes repas. C’est mon dessert favori, et il se déguste sans culpabilité ! Arrêter le sucre ne signifie pas se passer d’un petit dessert.

A noter que le chocolat noir est également un bon aliment anticancer (d’après le livre Anticancer du médecin David Servan-Schreiber) !

 

dessert sans sucre

 

Comment arrêter le sucre et éviter les écarts ? Quelques actions pour arrêter le sucre

 

Pour arrêter le sucre, il faut absolument se débarrasser des aliments industriels, gorgés de sucres raffinés, et des farines blanches.

Maintenant que vous savez comment les identifier facilement, découvrez comment vous en débarrasser tout aussi facilement ! Ces quelques actions vous aideront pour le défi final. Un défi qui vous aidera à arrêter le sucre définitivement et à éliminer une éventuelle addiction !

 

Et justement, le meilleur moyen pour supprimer le sucre de notre alimentation est de changer ses habitudes en limitant au maximum les occasions de “craquer” sur un produit sucré et/ou industriel. Chacune de ces 7 actions suivantes va vous aider à facilement et durablement arrêter le sucre et les mauvais glucides.

 

faire sa liste de courses

 

Faire une liste de courses et s’y tenir

 

C’est la première habitude à adopter. Elle est très simple, mais très efficace. Si vous n’achetez pas de produits industriels ou sucrés, ils ne seront pas chez vous : vous ne pourrez pas les consommer facilement.

En effet, si subitement vous avez une envie sucrée, il n’y aura aucun produit malsain à consommer. Par conséquent, vous devrez vous rabattre sur une version saine : oléagineux, fruits, carreau de chocolat noir + de 80% !

 

Et c’est pareil si vous n’avez pas de “confort food” ou de plats préparés dans le frigo, ni de pâtes ou pains blancs dans les placards.

Si vous avez seulement des ingrédients bruts et peu transformés, comme des légumes, des œufs, de la viande, des légumineuses ou céréales complètes, vous serez obligés de cuisiner et donc de vous préparer un bon petit plat maison, bon pour votre santé physique et mentale !

Car n’oublions pas que se respecter et cuisiner pour soi, c’est excellent pour l’estime de soi.

 

Alors faites une liste de courses avec uniquement des produits sains, bruts et peu transformés, puis ne deviez pas de celle-ci !

Sur le long terme, faire sa liste de course et s’y tenir va faire une grande différence. Au bout d’un moment, vous serez habitué à ne pas plus acheter ou consommer ces produits. Petit à petit, vous allez perdre le goût pour les aliments industriels ou sucrés.

 

Organiser vos repas de la semaine

 

Pour démultiplier les effets de l’habitude précédente, vous pouvez également planifier et organiser les repas de la semaine entière. Ainsi, vous savez exactement de quels aliments vous avez besoin.

Une fois dans le supermarché ou au marché, vous serez beaucoup moins tenté d’acheter des produits malsains.

Bien sûr, vous n’êtes pas obligé de prévoir exactement ce que vous allez manger. Vous pouvez simplement préparer un menu ou des repas types.

 

Ne jamais faire les courses en ayant faim

 

Cette habitude permet également de faire vos courses en toute sérénité. La faim nous pousse insidieusement à nous tourner vers des aliments sucrés.

 

C’est un réflexe de notre cerveau. Car il privilégie la survie avant tout, il est attiré par les aliments très caloriques. D’autant que si vous avez une légère addiction au sucre, les signaux habituels seront accentués par la faim !

 

Donc ne faites jamais les courses en ayant faim ! C’est le meilleur moyen de craquer sur des produits industriels, sucrés et mauvais pour la santé.

Au contraire, si vous êtes rassasiés en allant faire vos courses, vous serez moins susceptible de céder à la tentation.

 

manger sainement

 

Faire des gros repas et manger jusqu’à satiété

 

C’est une habitude très importante. Souvent, c’est l’écueil dans lequel tombe de nombreuses personnes qui commencent à s’alimenter sainement.

 

Picorer pendant les repas est dangereux. Car vous prenez le risque d’avoir faim entre, et donc de céder à la tentation d’un produit malsain. La privation est l’ennemie d’une bonne santé : vous perturbez votre métabolisme, vous sabrez votre énergie et votre moral.

C’est pourquoi les régimes échouent. Et c’est aussi augmenter le risque de retomber rapidement dans de vieux travers, par frustration.

 

Alors au contraire, il ne faut pas hésiter à manger de grosses assiettes et à se resservir si vous avez encore faim. Si elles sont remplis d’aliments sains comme des légumes, des bonnes protéines, des bonnes graisses ou des bons glucides, vous n’allez pas grossir ou stocker du gras.

Au contraire, vous allez vous sentir bien et être plein d’énergie pour la journée !

Mais surtout, car vous serez rassasié, vous n’aurez pas envie de craquer sur un produit sucré ou malsain !

 

comment arrêter le sucre

Prévoir vos écarts

 

Encore une habitude qui découle de la précédente ! Pour durer, il ne faut pas vous priver. Des écarts sont nécessaires, pour rassurer le cerveau et entretenir le métabolisme. De plus, cela vous aidera à conserver le moral et à ne pas céder à la frustration.

 

L’important est donc de prévoir vos écarts. En particulier quand vous commencez à arrêter le sucre. Une fois que vous serez sevré, après quelques mois, vous pourrez vous permettre des écarts imprévus.

 

Au départ, je vous invite à choisir un ou deux repas dans la semaine pour « tricher » et manger des aliments malsains. Vous pouvez par exemple choisir le samedi soir, en vous accordant un repas au restaurant italien avec des amis. Pas de salades ou de viande accompagnés d’haricots verts, vous pourrez prendre ces pâtes à la carbonara qui vous font tant envie ! Ou bien, vous pouvez choisir de prendre un petit-déjeuner sucré avec votre famille un dimanche matin. Choisissez bien vos occasions et vos écarts !

 

Et si vous faites un dérapage incontrôlé, surtout ne culpabilisez pas ! La culpabilité ne vous mènera que vers plus de frustration et privation. Au contraire, relativisez et reprenez des habitudes saines : l’écart sera vite amorti.

N’oubliez pas que pour arrêter le sucre, ce qui compte, c’est la régularité des actions et habitudes positives !

 

Remplacer vos en-cas ou collations

 

Une bonne habitude à prendre est de remplacer les en-cas et collations malsaines par des versions saines : des fruits, des oléagineux ou du chocolat noir + de 80%.

N’hésitez pas à toujours emporter et prévoir un en-cas sain quand vous sortez. Au moins, vous êtes certain de ne pas craquer sur un produit sucré. Surtout lorsque vous commencez à arrêter le sucre !

 

changer son petit déjeuner

 

Arrêter et changer votre petit déjeuner sucré, voir même supprimer le !

 

J’en ai déjà parlé dans un précédent article : un petit-déjeuner sucré dynamite votre glycémie dès le matin. Votre taux de sucre dans le sang va augmenter d’un coup. Car vous encaissez une charge considérable de sucre en étant à jeun !

 

Résultat : vous sécrétez énormément d’insuline, vous stockez beaucoup en conséquence et vous subissez une superbe crise d’hypoglycémie deux ou trois heures après !

Sachant que le sucre appelle le sucre, vous serez tenté de manger sucré au moment de cette crise. Et à ce moment-là, vous êtes reparti pour un tour : à midi, vous allez avoir encore plus faim. Vous allez craquer sur du sucre plus facilement et relancer la machine.

 

Tout au long de la journée, votre corps va stocker systématiquement vos aliments sous forme de gras. Vous allez manquer d’énergie, de volonté et de motivation. La mauvaise humeur et la fatigue seront au rendez-vous. Et surtout, nous avons vu les effets tragiques du sucre sur notre santé ! Vous ne souhaitez pas tomber dans un tel cercle vicieux.

 

Alors, il est nécessaire de remplacer le petit déjeuner trop sucré par un petit déjeuner sain, avec des aliments à impact léger sur notre glycémie :

  • Des bonnes protéines et bonnes graisses pour faire fonctionner correctement le cerveau : des œufs, des poissons gras, des oléagineux ou un avocat.
  • Des fruits de saison : vous pouvez par exemple écraser une banane et ajouter des baies, des fruits rouges, une pomme ou un kiwi en morceau.
  • Des céréales complètes : comme une tranche de pain complet à la plage d’un croissant ou de la baguette traditionnelle !

Ou si vous vous sentez prêt, vous pouvez même carrément vous passer de petit-déjeuner ! Ce mode de vie s’appelle le Jeûne Intermittent, pour en savoir plus, vous pouvez consulter ce guide : Tout savoir sur le Jeûne Intermittent

 

défi sans sucre

Un bon défi pour arrêter le sucre : 30 jours SANS sucre !

 

Pour arrêter le sucre, je vous propose un défi très efficace : 30 jours SANS sucre !

C’est-à-dire 30 jours sans aliments industriels, transformés ou sucrés. Pendant 30 jours, vous allez éviter tous ces produits, ne pas les consommer et les bannir de votre alimentation.

 

Les modalités sont simples : vous n’avez le droit qu’à des aliments sains, c’est-à-dire avec un IG bas ou moyen ou une CG (Charge Glycémique) faible ou moyenne !

Si vous le souhaitez, vous aurez le droit à un seul écart par semaine. Un seul, pas plus ! Bien sûr, vous pouvez choisir à dessein de ne pas vous accorder cet écart. Mais noter qu’il peut vous faire du bien au moral, s’il est bien prévu et géré.

 

Alors quel est l’objectif de ce défi ?

 

Vous faire prendre conscience des (trop) nombreuses occasions où nous consommons des produits malsains et trop sucrés. Mais aussi, vous aider à bannir le sucre de votre alimentation et à supprimer une addiction, quelle soit faible ou forte.

Par exemple, c’est avec un défi similaire que j’ai pu définitivement me passer du sucre. Désormais, j’ai su « dompter » ce démon et je suis beaucoup moins susceptible de craquer.

J’ai également conseillé ce défi à mon père, accro au sucre depuis des années, et il a pu grâce à ce défi supprimer en partie son addiction à cette substance dangereuse !

 

Je vous invite à vous lancer très prochainement. N’hésitez pas à adopter ce défi avec fierté et à le proclamer à vos proches, ainsi qu’aux personnes qui vous proposeront un produit sucré.

Par exemple, au café, si le serveur vous demande « avec ou sans sucre ? », vous pouvez répondre « Je fais un défi 30 jours sans sucre, alors ce sera sans, s’il vous plaît ».

Idem si un ou une collègue vous propose un croissant ou une barre chocolatée ! Le but n’est pas de vous mettre en avant ou de faire l’intéressant, mais d’augmenter vos chances de réussites. En impliquant votre entourage, proche ou non, dans ce défi, cela vous force à le tenir.

De plus, vous montrez également votre volonté et force de caractère : vous êtes capable de vous lancer des défis et de les tenir.

Vous pouvez être fier(e) de vous !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.